• Vous êtes ici : Accueil 
  •  >  Base documentaire
  •  >  Communiquons ensemble : Co-construction de l’espace communicatif multimodal entre personnes porteuses de Trisomie 21 et personnes ‘ordinaires’
Imprimer Augmenter la taille de police Revenir à la taille de police initiale Diminuer la taille de la police

COMMUNIQUONS ENSEMBLE : CO-CONSTRUCTION DE L’ESPACE COMMUNICATIF MULTIMODAL ENTRE PERSONNES PORTEUSES DE TRISOMIE 21 ET PERSONNES ‘ORDINAIRES’

Auteur(s) :



Domaines de recherche appliquée :


Thématiques :


Incapacités :


Zones géographiques :



Soutien(s) financier(s) :

  • FIRAH



Résumé de l'auteur :

La communication interpersonnelle fonde l'intégration sociale et la reconnaissance de l'identité individuelle. Les troubles de la parole sont plus importants que le déficit intellectuel chez les personnes porteuses de Trisomie 21 (T21), induisant leurs interlocuteurs « ordinaires » à surévaluer leur handicap cognitif et à adopter des comportements communicatifs qui aggravent en retour les difficultés d’expression de la personne porteuse de T21. La recherche fondamentale montre le rôle déterminant des facteurs environnementaux, corporels et socio-culturels dans nos capacités à comprendre, agir et percevoir. Dans ce cadre, la recherche sur la parole montre que : (1) le langage s’inscrit dans nos systèmes sensori-moteurs avec des liens forts entre parole et gestualité manuelle ; (2) le dialogue entre deux personnes implique des mécanismes automatiques d’adaptation de la parole et de coordination sensori-motrice entre les partenaires qui participent à construire un espace communicatif facilitant l’échange. Ce projet propose d’appliquer ces connaissances théoriques et méthodologiques pour réduire les barrières comportementales qui limitent la communication entre personnes porteuses de T21 et personnes « ordinaires ». Ce projet partenarial et participatif a pour objectifs de : (1) Mener des enquêtes dans différents pays francophones pour comprendre les difficultés communicatives réelles et leurs dépendances éventuelles au pays ; (2) Comprendre les adaptations interpersonnelles entre personnes porteuses de T21 et « ordinaires » relativement aux attentes de ces personnes et des propriétés de leur parole et évaluer si la familiarisation avec la personne améliore ces adaptations ; (3) Evaluer le rôle que peut jouer le geste manuel dans l’acquisition de la parole et pour améliorer l’interaction ; (4) Développer de nouveaux lieux d’échanges entre les chercheurs, les professionnels et toute personne se sentant concernée, ainsi que des supports d’information à diffusion large.


Commentaire du Centre Ressources :

Cette recherche est en cours, elle est financée par la FIRAH.
Le projet a été présenté dans l'émission Recherche et Partage, diffusée sur vivre FM et disponible dans la section "accès au contenu".

Une vidéo de présentation de la recherche de quelques minutes est également disponible. Elle permet de comprendre les différents enjeux liés à la recherche et met en lumière la participation des personnes handicapées à la recherche. Une vidéo plus complète sera bientôt disponible.